Comment fonctionne l’assurance loyers impayés ?

Une maison à louer est un bien rentable dans la mesure où les occupants s’acquittent régulièrement des mensualités. Les propriétaires ne sont pas sans savoir que mettre une habitation en location est risqué. Comment l’assurance loyers impayés sécurise-t-elle alors le bien ?

Quels risques sont couverts par l’assurance loyers impayés ?

Le nom donné à l’assurance fait penser à un seul type de risques couverts. Les cas de non-paiement. Toutefois, elle prend en compte bien d’autres éléments. Pour savoir quand souscrire à une assurance de ce type, il est préférable de continuer de lire l’article.

Les loyers impayés demeurent le principal risque à la charge de l’assurance. Cette dernière vient prendre la place du locataire défaillant. Elle propose au propriétaire une indemnisation. Par ailleurs, elle s’assure du recouvrement des dettes.

À cette option, s’ajoute une garantie de dégradation locative. On ne la trouve pas dans toutes les offres d’assurance. Cette garantie permet de réparer les éventuels dégâts causés par le locataire. Elle est prise en compte lorsque le montant des réparations est plus élevé que le dépôt de garantie. 

Pour finir, l’assurance loyers impayés est une garantie en cas de litige. Elle assure la défense du locataire et englobe les cas de poursuites autres que pour les loyers impayés.

Qui peut souscrire à une assurance loyers impayés ?

Un contrat d’assurance répond à des caractéristiques bien précises. C’est le cas de l’assurance loyers impayés. Il est d’usage d’évaluer un certain nombre de critères chez le locataire afin de le déclarer éligible ou non.

En effet, les normes recherchées par l’assureur exigent que le locataire ait des revenus trois fois plus importants que le montant du loyer. Par ailleurs, l’étude du dossier de solvabilité ne nécessite pas la présence d’un garant. Il est possible d’y avoir recours uniquement si le locataire est un étudiant.

Lorsque le propriétaire passe par un cabinet immobilier. Ce dernier se base préalablement sur ces critères pour choisir des locataires.

Pour une souscription individuelle, il existe une alternative. L’assureur propose ses règles de paiement et le propriétaire se charge de bien constituer les dossiers. Une autre solution exige que l’assurance se charge de veiller à la bonne constitution du dossier.